2018-03-09

ous remercions ici la stagiaire que nous avons eu le plaisir d’accueillir dans notre Service aux mois de janvier et de février 2018, Laura De Rouck, qui a très largement participé à la rédaction de nos deux dernières newsletters internationales.

ACTUALITES

Cérémonie de la Convention des Maires: 10 ans d’engagement pour le climat et l’énergie!

A l’occasion du dixième anniversaire de la Convention des maires, célébré le 22 février dernier, le Maire de Séville, Juan Espadas Cejas, le porte-parole du CCRE sur le climat et l’énergie, dresse un état des lieux de la Convention des Maires et suggère quelques pistes en vue d’atteindre l’objectif ambitieux de réduction des émissions de gaz à effet de serre de 40 % d’ici 2030.

Cet anniversaire s’inscrit également dans la lignée du futur budget européen et du caractère déterminant de la Convention des Maires comme instrument clé dans la définition de la politique de financement de l’UE. En effet, cette Convention nourrit depuis dix ans les initiatives de milliers de gouvernements locaux en faveur de la mise en œuvre des objectifs de l’UE en matière de climat et d’énergie. Les projections montrent que les municipalités et communes européennes de la Convention auront contribué à près d’un tiers de l’objectif de réduction des émissions de gaz à effet de serre de l’UE pour 2020.

Vous trouverez plus d’informations sur le nouveau site web de la Convention ici, et sur la tribune co-signée par M. Espadas ici.

 

Appel à l’unité et à l’action dans la tribune du CCRE: « L’avenir de l’Europe se construit avec ses territoires »

La tribune du CCRE présente les réflexions d’une série de maires et élus locaux et régionaux de toute l’Europe, qui ont décidé de lancer un appel à l’unité et à l’action aux principaux décideurs européens et nationaux. Le document émanant de près de 30 signataires vise à interpeller tous les responsables européens, chefs d’Etats et de gouvernements de l’Union européenne comme du Conseil de l’Europe, membres de la Commission européenne, membres du Parlement européen et tous ceux qui croient en l’avenir du continent, pour une reconnaissance pleine et entière des collectivités locales et régionales en tant qu’acteurs de la gouvernance.

Cette tribune est lancée en marge de l’ouvrage « Europe 2030: les territoires prennent la parole » publié ce 31 janvier 2018. La publication de près de 400 pages est le fruit de deux années de réflexion au sein du CCRE, et rassemble les contributions de plus de 100 élus locaux et régionaux sur l’avenir de l’Europe.

Plus d’infos sur la synthèse des contributions

 

Victoire: le Parlement européen rejette une mesure coûteuse sur la rénovation des bâtiments publics

Le 17 janvier dernier, le Parlement européen a rejeté une mesure de la directive sur l’efficacité énergétique qui aurait obligé les collectivités à rénover annuellement 3% de tous leurs bâtiments publics. Ce rejet intervient après que les membres du CCRE (Conseil des Communes et Régions d’Europe) aient interpelé les députés européens pour les encourager à rejeter cette mesure.

Bien que les villes et régions d’Europe ne s’opposent pas à la rénovation des bâtiments en soi, ce type de mesure obligatoire aurait représenté un objectif déconnecté de la réalité quotidienne des gouvernements locaux et régionaux. De fait, peu de collectivités sont à même, d’un point de vue pratique et financier, de supporter un taux de rénovation annuel de 3%, au détriment d’autres secteurs cruciaux.

Plus d’infos

 

Réseau européen de développement rural (REDR) – Nouveau portail sur les villages intelligents

Le Réseau européen de développement rural (REDR) lance un nouveau portail en ligne afin de regrouper les initiatives et projets venant de toute l’Europe sur des nouvelles méthodes visant à redynamiser les services ruraux à travers l’innovation sociale et numérique. Le portail rassemble les informations collectées par le groupe thématique du REDR sur les « Villages intelligents » et sera continuellement alimenté pour fournir des liens vers les nombreuses activités inspirantes à l’échelon européen, mais aussi national et local.

Ces initiatives seront traitées par le groupe thématique jusqu’en juillet 2018, et peuvent concerner les domaines tels que la santé, les services sociaux, l’éducation, l’énergie, le commerce de détail, la mobilité, le changement climatique et d’autres domaines encore afin d’être améliorés et rendus plus durables grâce au déploiement d’outils liés aux technologies de l’information et de la communication et à des projets communautaires.

Parmi les approches innovantes récemment publiées, citons:

  • « Villages numériques » en Allemagne et leur numérisation des offres de biens dans les domaines de la communication, la mobilité et l’e-gouvernement
  • « Contrats de réciprocité » en France afin d’encourager les activités rurales-urbaines conjointes dans les domaines de la santé, de l’énergie, de l’éducation et de la culture
  • L’étude sur les « Campagnes intelligentes » en Finlande afin de soutenir le programme de développement rural
  • La « Stratégie intégrée pour les zones intérieures du pays » en Italie, qui vise à associer les financements européens et nationaux pour soutenir l’innovation des services locaux

Une idée intéressante pour des solutions locales et innovantes au sein de vos services ruraux? Faites-le savoir! Les informations sur les réunions des groupes thématiques du REDR sont disponibles et téléchargeables ici.

 

Consultation publique sur la programmation de développement rural 2007-2013

L’Union européenne octroie régulièrement des montants d’aide importants au bénéfice des programmes de développement rural (PDR), qui font ensuite l’objet d’évaluations en vue d’améliorer l’utilisation des financements publics ainsi que les résultats des programmes. Pour ce faire, l’UE lance une consultation dont les résultats seront pris en compte dans l’élaboration de la politique agricole commune de la période post 2020. Pour y participer, il vous suffit de remplir jusqu’au 20 avril 2018 ce questionnaire en ligne (disponible en français). Toutes les contributions seront publiées sur le site de la Commission européenne.

Plus d’infos

AGENDA

Politique européenne de cohésion: journée d’échanges ce 28 mars 2018

Ce mercredi 28 mars, l’Union des Villes et Communes de Wallonie organise une matinée d’échanges sur la politique de cohésion européenne en mettant l’accent sur trois thématiques: la revitalisation des centres-villes, l’insertion socio-professionnelle et le développement économique local.

De nombreux experts de terrain, praticiens et représentants de forces vives y relayeront leur expérience des projets réalisés, les effets leviers constatés et leurs impacts sur les territoires et les citoyens. Organisé sous la forme de panel, un moment sera également donné aux échanges entre les participants et les intervenants. Tous ces retours d’expériences nous permettront de mettre en avant les besoins nécessaires pour la politique de cohésion dans l’Europe de demain.

Cette matinée, gratuite et ouverte à tous, est organisée en partenariat avec le Conseil des Communes et Régions d’Europe (CCRE). Elle s’inscrit dans le cycle des Dialogues locaux sur la politique de cohésion européenne mené dans toute l’Europe. Il est le premier des trois évènements organisés en Belgique. Les deux autres auront lieu ultérieurement, l’un à Bruxelles, l’autre en Flandre.

Programme et inscriptions: cliquez ici

APPELS A PROJETS

Ouverture du troisième appel à micro-projets Interreg France-Wallonie-Vlaanderen

Le programme Interreg France-Wallonie-Flandre lance son troisième appel à micro-projets, qui financera 19 micro-projets de maximum 30.000 euros et d’une durée maximale de 18 mois. Ces fonds s’inscrivent dans une démarche de coopération transfrontalière de proximité en soutien aux opérateurs de la zone Interreg et seront financés à 100 % par le FEDER (Fonds européen de développement régional).

Ce programme vise à:

  • renforcer la vie associative par des initiatives transfrontalières
  • soutenir les nouvelles collaboration
  • renforcer l’identité commune
  • contribuer à la citoyenneté transfrontalière et l’implication dans la région transfrontalière
  • intensifier les contacts grâce à des échanges et l’accroissement de la mobilité de la population
  • stimuler les activités sociales transfrontalières.

Les micro-projets peuvent être déposés sur les axes 3 et 4 du programme:

  • axe 3 – la protection et la valorisation de l’environnement par une gestion intégrée des ressources transfrontalières
  • axe 4 – la promotion de la cohésion et de l’identité commune des territoires transfrontaliers.

Ces micro-projets doivent être portés, au minimum, par un opérateur de chaque côté de la frontière franco-belge ou par une structure transfrontalière. Tout opérateur disposant d’un statut juridique peut participer à un micro-projet, tel que les écoles, les communes, les organisations, les associations, les organisations non gouvernementales,…

Date de clôture de l’appel: 27 avril 2018

Plus d’infos

 

Fonds pour un appui aux agences de l’eau du Burkina Faso

La Commission européenne lance un appel à propositions pour l’opérationalisation de la Gestion intégrée des ressources en eau et la promotion de l’approche fondée sur les droits humains au Burkina Faso.

Les objectifs en sont:

  • contribuer à la mise en œuvre du Programme national pour la gestion intégrée des ressources en eau
  • soutenir les Agences de l’Eau dans la mise en œuvre de leurs activités
  • promouvoir l’approche fondée sur les Droits humains
  • éradiquer la pauvreté, promouvoir une croissance durable et inclusive et consolider et améliorer la gouvernance démocratique et économique
  • améliorer équitablement et durablement l’accès à l’eau potable, l’assainissement et l’hygiène de la population, dans le respect d’une gestion intégrée des ressources en eau

Déclinés en Actions:

  • information et sensibilisation sur les droits humains dans la gestion des ressources en eau
  • animation de plateformes d’interpellation citoyenne
  • appui aux Comités locaux de l’Eau dans la mise en œuvre de leurs activités

Bénéficiaires: organisations internationales, autorités locales et régionales, ONG,…

Cofinancement: entre 75 % et 90 % du total des coûts éligibles de l’action indépendamment du lot (v. appel à projets).

Date limite de soumission: 3 mai 2018.

Plus d’infos: veuillez contacter le Service Europe-International – international@uvcw.be

Pour prendre connaissance de l’ensemble des appels à projets en cours, nous vous invitons à consulter la rubrique Appels à projets de notre espace International.

 

RECHERCHES DE PARTENAIRES

Appel à manifestation d’intérêt: projet de jumelage de communes wallonnes et guinéennes

La République de Guinée, à la suite d’une réflexion entre Wallonie-Bruxelles International, les gouvernements de la Région wallonne et de la Fédération Wallonie-Bruxelles, devient un pays partenaire prioritaire pour Wallonie-Bruxelles. A cet effet, un accord de coopération est en cours de négociation avec les autorités guinéennes. Ce nouveau rapprochement est l’occasion d’exprimer l’importance à accorder à l’échelon politique local, et les autorités guinéennes souhaitent, dans ce cadre, susciter des collaborations entre communes guinéennes et wallonnes sous la forme de jumelages.

La République de Guinée est un pays francophone qui compte de nombreux ressortissants parmi les citoyens wallons et bruxellois. Son sous-sol regorge de richesses et son économie renoue aujourd’hui avec la croissance, après avoir été mise à mal par des années de troubles politiques d’abord, et par le virus Ebola ensuite, qui s’est abattu sur le pays de 2013 à 2016.

Le pays compte par ailleurs une population jeune et enthousiaste, et vient de vient de réussir son scrutin communal, le premier depuis 13 ans. La République de Guinée a aujourd’hui besoin de partenaires qui puissent l’accompagner dans la stabilisation de ses institutions et son redémarrage.

Si votre commune est intéressée par la possibilité d’un jumelage avec une commune guinéenne, nous vous invitons à prendre contact avec M. Jérôme NOEL, Chargé de mission à Wallonie-Bruxelles Internationalj.noel@delwalbru.be.

 

Opportunité de jumelage pour les communes de l’UE et de Turquie

Suite au lancement ce 4 janvier 2018 d’un nouveau programme destiné à développer les liens de jumelage entre collectivités de l’UE et de Turquie, il est désormais possible de bénéficier de subventions en soutien à une série de projets entre administrations ou autorités locales turques et États membres de l’UE. Ce faisant, le programme de subvention de l’UE, d’un budget total de 2,6 millions d’euros, vise à renforcer le rôle de ces acteurs dans le processus d’adhésion à l’UE. Un minimum de 60.000 euros et un maximum de 130.000 euros seront accordés pour les projets développés conjointement par la commune européenne, la municipalité, l’administration provinciale, et/ou le gouvernorat de Turquie.

Les propositions peuvent être soumises jusqu’au 23 mars 2018.

Plus d’infos

 

Coopération décentralisée – Commune urbaine de Vatomandry (Madagascar)

La commune urbaine de Vatomandry souhaiterait établir des liens de coopération avec une commune wallonne dans un des domaines suivants: culture, environnement, jeunesse, jumelage, ruralité, tourisme.

Commune côtière la plus proche de la capitale malgache sur la côte est de la Grande Ile, elle compte près de 17.500 habitants sur une superficie de 65 km2 avec un fort potentiel touristique. Ses principales activités/ressources sont les suivantes: l’administration, la pêche artisanale et la vannerie. Par ailleurs, le District, qui regroupe 21 communes, est une zone de production de fruits tropicaux, bananes, litchis, mangues, ananas, oranges, jacquiers, maïs et de culture de rente (girofle, cannelle, …) . On y trouve aussi plusieurs éleveurs de tilapias (pisciculture).

Plus d’infos

 

Coopération décentralisée – Commune d’arrondissement d’Edéa 1er (Cameroun)

La commune d’arrondissement d’Edéa 1er souhaiterait établir des liens de coopération avec une commune wallonne dans un des domaines suivants: culture, éducation, environnement, jeunesse, jumelage, ruralité, santé, tourisme.

Située entre Yaoundé et Douala, à environ une centaine de km de Kribi, la Commune d’arrondissement d’Edéa est une agglomération de presque 120.000 habitants, avec une densité de 1.500 habitants au km2, à une altitude de 35 m et une superficie de plus de 200 km2.

Située sur le plus long fleuve du Cameroun, la Sanaga, et dotée de l’un des plus grands et importants barrages hydroélectriques du pays, cette commune est appelée à devenir, d’ici quelques années, un pôle majeur de développement du fait des divers investissements de l’Etat.

Ses principales activités/ressources économiques sont: l’agriculture, l’élevage, la chasse, la pêche, l’exploitation des produits forestiers non ligneux, l’exploitation forestière du bois d’oeuvre, l’artisanat, le commerce, le tourisme et l’hôtellerie.

Plus d’infos

 

Pour prendre connaissance de l’ensemble des recherches de partenaires reçues (hors appels à projets spécifiques, repris uniquement dans notre newsletter internationale), nous vous invitons à consulter notre banque de données de recherches de partenaires.

Pour une recherche au sein de l’Union européenne, rendez-vous sur le portail Twinning du CCRE!

BONNES PRATIQUES

50 exemples pratiques pour promouvoir les ODD dans votre commune : ça se passe chez nous!

Notre association sœur côté flamand, l’Association des villes et communes flamandes (VVSG), présente 50 exemples pratiques pour la sensibilisation aux Objectifs de développement durable (ODD) au niveau communal. Il est vrai que si la devise des ODD « Leave no-one behind » (Ne laissez personne derrière) s’adresse aux gouvernants et citoyens des quatre coins du monde, il fait également appel à l’action des autorités locales, flamandes comme wallonnes. En tant que premier intermédiaire entre ces deux niveaux, les communes ont un rôle décisif à jouer, et sont la clé de la mobilisation locale pour stimuler la mise en œuvre des ODD.

Les ODD forment un cadre idéal pour les objectifs locaux et l’émergence d’initiatives, les reliant aux défis mondiaux. Ils génèrent aussi des possibilités d’accroître la participation des citoyens à la politique, et offrent l’opportunité pour les communes de se rapprocher de la société civile, vers la constitution d’une base de soutien pour des mesures politiques qui contribuent aux ODD.

Parmi ces 50 exemples inspirants et variés, citons: balles anti-stress, mignonettes en chocolat, cartes postales, sets de table, icônes et bannières de communication, séances d’information sur les ODD par des jeux ludiques et ateliers, sacs à pain, application mobile, film d’animation, autocollants, bandes dessinées, et plein d’autres encore.

 

15 bonnes pratiques des membres du CCRE pour des collectivités durables

Nous vous présentions, dans notre précédente édition, 5 initiatives parmi les 15 identifiées par les membres du Conseil des Communes et Régions d’Europe (CCRE) pour rendre une commune ou une région plus durable. Nous vous présentons ci-dessous 5 autres initiatives, avant de terminer ce petit tour d’horizon dans notre prochaine édition.

1)     L’Italie et le changement climatique – L’association AICCRE présente l’initiative de la région de Marche, qui s’engage dans la lutte contre le changement climatique et l’amélioration de l’efficacité énergétique à travers plusieurs projets portant sur les stratégies d’adaptation au climat au niveau municipal, sur le réaménagement innovant des bâtiments, et sur le développement des énergies renouvelables (énergie solaire, marine, centrales photovoltaïques,…).

2)     Les Pays-Bas et les énergies renouvelables – La province de Drenthe agit en faveur d’une économie de l’hydrogène. Les provinces du Nord des Pays-Bas sont l’un des plus grands fournisseurs d’énergie d’Europe, mais la région s’engage à passer à des sources d’énergie durables pour une transition vers l’économie verte. Ainsi, au cours des prochaines années, l’excès d’électricité généré sera utilisé de façon durable pour la production à grande échelle d’hydrogène vert, en utilisant l’électrolyse.

3)     Les Pays-Bas et l’économie circulaire – L’association des municipalités des Pays-Bas (VNG – Vereniging van Nederlandse Gemeenten) a organisé des marchés publics durables pour la conception de l’hôtel de ville de Venlo, afin de stimuler l’adoption de solutions par l’économie circulaire.

4)     La Finlande, le climat et la finance – L’association des autorités locales et régionales finlandaises (AFLRA) agit en soutien à l’économie locale via des obligations vertes. MuniFin propose désormais des financements verts pour favoriser la transition vers une croissance sobre en carbone et résiliente au changement climatique. Cette initiative concerne 7 catégories de projets dont les énergies renouvelables, le transport public durable, la gestion des déchets, et les bâtiments durables.

5)     L’Autriche, les énergies renouvelables et l’économie circulaire – L’association locale du district de Leoben (Österreichischer städtebund) met en place des initiatives pour générer de l’énergie via une meilleure gestion des déchets, combinée à la récupération de chaleur. Les déchets sont traités par traitement thermique et les emballages légers sont triés et utilisés comme carburant de substitution dans l’industrie du ciment. Ce système permet de réduire à un quart le volume des déchets municipaux.

BON A SAVOIR

Nouveau logo pour la Coopération belge au développement

 

 CBD_logo_FR_RGB

 

Après le vaste processus de réforme de la Coopération belge au développement en 2016, et afin de couronner celui-ci, la Belgique s’offre également une nouvelle identité visuelle sur le terrain à travers ce nouveau logo et mot d’ordre: « La Belgique, partenaire du développement ». Ce nouveau slogan rejoint la philosophie du partenariat intégrant les ODD (Objectifs de développement durable – ODD) et renforce l’approche visuelle de la Belgique sur le terrain.

Plus d’infos

 

Quand les ODD inspirent un jeu de société!

SDG_BoardGame_750px-610x431

Deux ans après l’adoption des Objectifs de développement durable par leur Assemblée générale, les Nations-Unies ont développé un jeu de société sur les ODD, à destination des grands et des petits. Ces objectifs, dorénavant pleinement intégrés dans les législations nationales de bon nombre de pays, s’invitent dans le secteur de l’éducation de façon ludique. Objectif planète durable est ainsi destiné à soutenir les professionnels de l’éducation dans leur mission de sensibilisation aux enfants, et le jeu de société est également téléchargeable en ligne, imprimable et opérationnel après un peu de bricolage.