2016-12-19

TOUS NOS VŒUX!

Nous ne saurions ouvrir cette dernière newsletter de l’année sans vous souhaiter une très belle fin d’année 2016, moment ô combien particulier, puisqu’il rime souvent avec bilan. Nous espérons que le vôtre penchera indéniablement du côté positif! Et puis, nous voilà déjà en route pour une nouvelle année, riche d’attentes, d’espoirs, de rêves… Que ceux-ci trouvent leur accomplissement en cette Année 2017…

 Happy New Year Hand

Une année que nous souhaitons de tout cœur, ici et ailleurs, à l’image des valeurs et des idéaux qui sous-tendent les nombreux liens et projets développés de ville à ville, terreau fertile d’un monde sans frontières. Comme le dirait en effet Jorge Luis Borges: « Cette idée de frontières et de nations me paraît absurde. La seule chose qui peut nous sauver est d’être des citoyens du monde » (Jorge Luis Borges, Le Monde diplomatique, août 2001).

ACTUALITES

Rencontre multi-partenariale belgo-béninoise

L’UVCW a eu le plaisir, le 21 novembre dernier, de participer à une rencontre réunissant la Wallonie, la Flandre et le Bénin.

En effet, dans le cadre du Programme fédéral de Coopération internationale communale, la Commune wallonne de Neupré s’apprête à nouer un partenariat avec la Commune béninoise de Bohicon, pour la période 2017-2021. Dans le même temps, Bohicon entretient déjà un partenariat avec la Commune flamande de Zoersel (province d’Anvers). Dans ce contexte, et afin de s’assurer d’une efficacité et d’une collaboration optimales, et d’optimiser l’utilisation des subsides, une rencontre a été organisée dans les locaux de l’Association sœur de l’UVCW, la VVSG (Vereniging van Vlaamse Steden en Gemeenten), à Bruxelles, réunissant les Communes de Bohicon, Neupré et Zoersel, et leurs deux Associations représentatives wallonne et flamande (v. les photos), avant une nouvelle rencontre entre les Communes de Neupré, Bohicon et Zoersel à Neupré, le 25 novembre dernier (v. le blog de la Commune de Neupré et la page Facebook du partenariat).

Les échanges conviviaux que nos Associations ont pu avoir avec les 3 Communes précitées ont permis de clarifier les objectifs des différentes coopérations et de mettre en lumière les domaines où les trois Communes pourront agir de concert. Il s’agira principalement de l’amélioration des Services d’état civil à Bohicon, ainsi que de la mobilisation des ressources financières de la Commune.

Cette expérience unique en son genre aujourd’hui sera gérée à titre pilote, et préfigure certainement d’autres évolutions de ce type qui pourraient apparaitre dans le paysage de la Coopération belge, au vu notamment du dynamisme dont fait preuve la coopération décentralisée au niveau communal.

L’UVCW rejoint la Fédération des Acteurs institutionnels belges (FIABEL)

FIABELDans le cadre de la réforme de la Coopération belge, la Direction générale Coopération au développement et Aide humanitaire (DGD) – qui est l’autorité subsidiante du Programme fédéral de Coopération internationale communale – a émis le souhait de limiter ses interlocuteurs directs aux coupoles et fédérations regroupant des acteurs de même nature.

Si le monde des ONG disposait déjà de telles coupoles, il n’en était pas de même des organisations qualifiées d’ »acteurs institutionnels » (ou AI), c’est-à-dire une « organisation qui est fondée par un pouvoir public, ou contrôlée ou gérée directement ou indirectement par lui » (v. Loi 16.06.2016 modifiant la Loi du 19.03.2013 relative à la Coopération belge au développement). C’est aujourd’hui chose faite, avec la création de la Fédération des Acteurs institutionnels belges (FIABEL), qui rassemble actuellement en son sein les 9 acteurs suivants, issus des 3 Régions que compte notre pays:

Cinq de ces organisations étant déjà elles-mêmes des coupoles, il a été opté pour la création d’une structure légère (association de fait, plutôt que de droit), dont les missions principales consisteront en:

  • la défense des intérêts de ses membres auprès de la Coopération belge;
  • la transmission à ces derniers de toutes les informations pertinentes émises par la DGD;
  • le renforcement des capacités de ceux-ci, notamment au travers de formations.

Nous ne manquerons pas de vous tenir informés des dossiers traités et des plaidoyers menés par notre Fédération représentative dès son installation totalement finalisée et son agenda fixé pour les prochains mois.

Lexique

UVCW – Union des Villes et Communes de Wallonie

Brulocalis (AVCB) – Association Ville et Communes de Bruxelles

VVSG – Vereniging van Vlaamse Steden en Gemeenten

ARES – Académie de Recherche et d’Enseignement supérieur

VLIR-UOS – Vlaamse Interuniversitaire Raad – Universitaire Ontwikkelingssamenwerking

APEFE – Association pour la Promotion de l’Enseignement et de la Formation à l’étranger

VVOB – Vlaamse Vereniging voor Ontwikkelingssamenwerking en Technische Bijstand

Convention des Maires pour l’Afrique sub-saharienne – Deux villes pilotes au Bénin et en RDC partenaires de Communes wallonnes

L’on compte en effet, parmi les villes pilotes retenues dans le cadre de la future Convention des Maires pour l’Afrique sub-saharienne, les Villes de Lubumbashi (en RDC) et de Bohicon (au Bénin), respectivement partenaires de la Ville de Liège et de la Commune de Neupré (en collaboration aussi, pour cette dernière, avec la Commune de Zoersel, en Flandre), dans le cadre du Programme fédéral de Coopération internationale communale.

Le projet dénommé « COM SSA » est un projet qui s’étendra sur quatre ans, avec pour objectif d’accroître les capacités des villes à mettre en place la Convention des Maires en Afrique subsaharienne, à l’instar de ce qui existe déjà au niveau européen depuis 2008, année de lancement de la Convention des Maires pour le Climat et l’Energie, qui rassemble, pour rappel, plus de 7.000 autorités locales et régionales réparties dans 57 pays, désireuses de s’engager volontairement dans la mise en œuvre des objectifs européens fixés en termes de climat et d’énergie sur leur territoire.

La population urbaine en Afrique va en effet être multipliée par trois d’ici 2050, défi auquel vont devoir répondre les villes africaines, qui comptent parmi les endroits les plus vulnérables à la variabilité et au changement climatiques. Il y a donc urgence à agir pour la prévention et l’adaptation au changement climatique dans les villes d’Afrique sub-saharienne, et c’est ce à quoi l’étude menée par la COM SSA contribuera, ses résultats devant l’aider à développer son travail, mais aussi à créer un document formel que les villes devront signer et auquel elles devront adhérer lorsqu’elles rejoindront la COM SSA.

Plus d’infos

BONNES PRATIQUES

TVBuONAIR – une Trame Verte et Bleue en milieu Urbanisé

Ce projet Interreg (V A), dont le séminaire de lancement s’est tenu le 17 novembre dernier à la Gare numérique de Jeumont, en France, a pour but d’initier une dynamique de coopération transfrontalière au service de la biodiversité.

« Le réseau écologique du bassin nord de la Sambre apparaît comme un espace fortement fragmenté où il existe un enjeu de remise en état des corridors écologiques à l’échelle transfrontalière. Le projet TVBuONAIR traite de cette problématique en tenant compte des milieux urbanisés. Par conséquent, le projet TVBuONAIR alimente à la fois la question de la coopération transfrontalière dans la construction de projets de cohérence écologique, mais aussi la question de la réintroduction de la nature en ville. Il se structure autour de 4 objectifs majeurs« , que sont:

  • la mutualisation,
  • la création d’outils de gestion,
  • la sensibilisation de la population,
  • la mise en place d’actions locales.

Plus d’infos

Programme Urbact – Appel aux bonnes pratiques

Votre Commune a développé une expérience réussie afin de répondre à l’un des nombreux défis que connaissent nos villes et communes en matière de climat, d’énergie, d’emploi, de mobilité, de pauvreté, etc.? Mais peut-être cette expérience ne vous semble-t-elle pas avoir les qualités requises pour être présentée comme « bonne pratique » dans le cadre d’un programme tel qu’Urbact?

Détrompez-vous! Les bonnes pratiques attendues ne doivent pas forcément être de grande envergure, innovantes et xxx d’excellence. Une bonne pratique Urbact est une expérience respectant les principes clés du programme autour du développement urbain durable, qui fonctionne, ayant atteint les résultats escomptés, et peut dès lors être partagée et reproduite dans d’autres villes et communes.

Jusqu’au 31 mars prochain donc, n’hésitez pas à partager vos bonnes pratiques. Celles d’entre elles qui seront sélectionnées offriront à leur Commune le label de Urbact Good Practice City, avec à la clé divers événements et supports de présentation largement partagés et diffusés.

Participer à l’appel à bonnes pratiques

Urbact (bis) – Economie circulaire, nouveau buzz ou avenir de nos villes et régions?

Indéniablement avenir de nos villes et régions, la transition vers une économie circulaire s’avérant être à la fois une nécessité et une opportunité, car porteuse de retombées positives sur les plans économique, environnemental et social.

Comme l’a très bien dit Franz Timmermans, 1er Vice-Président de la Commission européenne: « Notre planète et notre économie ne peuvent survivre si nous poursuivons dans notre approche du « je prends, je fais, j’utilise et je jette ». Nous devons préserver nos précieuses ressources et en exploiter toute la valeur économique. L’économie circulaire consiste à réduire nos déchets et à protéger notre environnement, mais il s’agit aussi de transformer profondément la façon dont notre économie tout entière fonctionne. En repensant notre façon de produire, de travailler et d’acheter, nous pouvons générer de nouvelles opportunités et créer de nouveaux emplois ».

Mais comment procéder, que mettre en place, et avec qui au sein de nos villes et communes? La brochure Pathways to a circular economy in cities and regions vous guide dans votre démarche vers une économie nouvelle, profitant au plus grand nombre.

AGENDA

Forum international de rencontres B2B – L’économie verte – Juin 2017 – Drummondville, Canada

Ce 4ème colloque sur le développement industriel et forum B2B Enviro Business se définit comme le premier forum international de rencontres B2B (business-to-business) sur l’économie verte.

Il se déclinera en conférences, rendez-vous B2B, visite du village des exposants, visites industrielles et rencontres extérieures. 400 participants et chefs d’entreprises venus d’Europe et d’Amérique pourront ainsi se rencontrer, à travers 5.000 rendez-vous personnalisés.

Plus d’infos

APPELS A PROJETS

Erasmus+ – Appel à candidatures 2017

L’appel à projets 2017 est ouvert pour les différentes Actions clés du Programme:

  • Mobilité des individus à des fins d’éducation et de formation
  • Coopération en matière d’innovation et d’échanges de bonnes pratiques
  • Soutien à la réforme des politiques

auxquelles s’ajoutent deux autres Actions, que sont les Activités Jean Monnet d’une part, et le Sport d’autre part.

La première date d’échéance pour soumettre un dossier de candidature est le 2 février prochain, mais Chaque Action clé compte plusieurs dates de dépôt différentes en fonction des actions développées. Nous vous renvoyons à la rubrique Appel à projets de notre espace International pour une vue d’ensemble de l’appel à projets Erasmus+ 2017, ainsi qu’à la fiche présentant de manière synthétique le Programme Erasmus+ en général.

Pour prendre connaissance de l’ensemble des appels à projets en cours, nous vous invitons à consulter la rubrique Appels à projets de notre espace International.

RECHERCHES DE PARTENAIRES

Jumelage – Commune de Gura Ocnitei (Roumanie)

La Commune de Gura Ocnitei souhaiterait établir des liens de jumelage avec une commune de Belgique, Chypre, Suisse, Italie ou d’Espagne, comptant entre 5.000 et 20.000 habitants. Les langues de communication privilégiées sont: l’anglais, le français, l’allemand et l’italien.

Plus d’infos

Jumelage – Commune de Valdivienne (France)

La Commune de Valdivienne (contraction de Vallée de la Dive et de la Vienne) est à la recherché d’une Commune jumelle en Belgique. Elle est située à une trentaine de kilomètres au sud-est de Poitiers. Sur une superficie de 61 km2, elle compte 2.723 habitants, qui vivent essentiellement de l’agriculture, de l’artisanat, ou encore dans les services ou les usines dans la région. La centrale nucléaire de Civaux, situé à environ 6 km, procure de nombreux emplois.

La Commune possède un patrimoine religieux et civil important, dont le point culminant est le château de Morthemer, inscrit comme monument historique depuis 1927.

Enfin, composée de plateaux et de vallées, elle permet en outre des promenades permettant de profiter des différents paysages, à travers ses sentiers balisés.

Plus d’infosLe site internet de la Commune de Valdivienne

Coopération décentralisée – Commune rurale de Konséguéla (Mali)

La Commune rurale de Konséguéla souhaiterait tisser des liens d’amitié et de coopération culturelle et économique avec une commune partenaire belge.

La Commune rurale de Konséguéla (dont le village de Konséguéla est le chef-lieu de commune) est située à 365 km de Bamako, la capitale du Mali, dans la partie occidentale du pays Minyanka, dans la région de Sikasso/cercle de Koutiala.

La population, composée de Minyanka et de Djonka (ethnies dominantes) Bambara, Bobo, Peuls, Dafing, Sénoufo, Sarakolé, Dogons et Sonrhaïs, est estimée à 30.459 habitants.

Zone de production agricole par excellence, les principales activités économiques de la Commune rurale de Konséguéla sont: l’agriculture, l’élevage, l’artisanat et le petit commerce. La Commune dispose cependant de potentialités culturelles et touristiques qui pourraient contribuer à son économie; mais malheureusement ces potentialités ne sont pas encore mises en valeur.

Plus d’infos

Coopération décentralisée – Commune de Moussodougou (Burkina Faso)

La Commune rurale de Moussodougou souhaiterait établir des liens de cooperation avec une commune partenaire belge.

La Commune – qui compte 15.223 habitants – est située à 58 km et au Nord de Banfora, chef-lieu de la Province de la Comoé et de la Région des Cascades, sur la nationale N°11 (Banfora-Orodara- Frontière du Mali). A l’instar de la région des Cascades, elle est située à l’extrême ouest du Burkina Faso et s’étend sur 296 km². Le climat y est du type sud-soudanien.

Les activités économiques sont essentiellement: l’agriculture (maïs, mil, sorgho, arachides, sésame, pois de terre, fonio), l’élevage (bovins, caprin), l’arboriculture (mangue, anacarde, orange), la pêche (carpes et capitaines, au barrage), la transformation (groupement de séchage de mangues, anacardes, sésames) et le petit commerce.

Les populations, de revenu modeste, sont essentiellement agriculteurs et éleveurs. Depuis les 10 dernières années, le taux de scolarisation est passé d’environ 33 % à 80 %.

Plus d’infos

Coopération décentralisée – Commune de Banikoara (Bénin)

La Commune de Banikoara souhaiterait developer des liens de partenariat plus particulièrement dans les domaines suivants:

  • gouvernance locale;
  • agriculture/élevage;
  • adaptation aux changements climatiques;
  • enseignement;
  • promotion de l’économie locale;
  • culture et tourisme;
  • modernisation de l’état civil;
  • eau et assainissement.

La Commune, qui compte 246.575 habitants, se trouve au nord de la République du Bénin, dans le Département de l’Alibori. Elle couvre une superficie de 4.383 km2, dont 50 % environ sont occupés par le parc W, la réserve Biosphère transfrontalière Bénin-Niger-Burkina Faso, patrimoine mondial de l’Unesco.

Il s’agit d’une commune essentiellement agricole, puisque l’agriculture occupe en effet plus de 90 % de la population, avec notamment la culture du coton (Banikoara est d’ailleurs la première productrice de coton au niveau du pays).

Plus d’infos

Pour prendre connaissance de l’ensemble des recherches de partenaires reçues (hors appels à projets spécifiques, repris uniquement dans notre newsletter internationale), nous vous invitons à consulter notre banque de données de recherches de partenaires.

Pour une recherche au sein de l’Union européenne, rendez-vous sur le portail Twinning du CCRE!

BON A SAVOIR

Le Nouveau référentiel pour l’Education à la citoyenneté mondiale et solidaire (ECMS)

La fédération francophone et germanophone des associations de coopération au développement, Acodev, vient de publier ce nouveau référentiel, fruit du travail des ONG rassemblées au sein du Groupe de travail Education à la citoyenneté mondiale et solidaire d’ACODEV.

Ce référentiel met en avant:

  • le choix du terme « éducation à la citoyenneté mondiale et solidaire – ECMS » en lieu et place de « ED » (éducation au développement);
  • un diagnostic de l’état actuel du monde et des enjeux d’interdépendance et de coresponsabilité qui sous-tendent l’ECMS;
  • les dimensions et stratégies qui caractérisent l’ECMS, et clarifie la place de celle-ci dans les champs éducatif, social, et de la coopération au développement;
  • des ressources bibliographiques permettant d’aller plus loin sur quelques enjeux du monde actuel.

Plus d’infos