2016-05-24

ACTUALITES

Programme de Coopération internationale communale 2017-2021

 

Atelier de programmation belgo-congolais, du 11 au 15 avril 2016

 

Kin_042016_0018

Du 11 au 15 avril derniers s’est tenu à Kinshasa (RDC) un atelier de programmation organisé par l’AVCB (Association de la Ville et des Communes de la Région de Bruxelles-Capitale) et l’UVCW (Union des Villes et Communes de Wallonie), réunissant l’ensemble des 14 partenariats communaux belgo-congolais participant au Programme de Coopération internationale communale (PCIC) 2014-2016. Cet atelier avait pour objectif de formuler une nouvelle proposition de Programme (phase 2017-2021), à soumettre au Ministre fédéral de la Coopération au développement, Alexander De Croo, pour le 30 septembre prochain.

Partant d’une analyse des acquis de la programmation précédente et en cours, d’une évaluation des difficultés persistantes dans la présente phase et des pistes d’amélioration à y apporter, les participants ont défini une nouvelle politique d’appui aux Services d’Etat civil et Population des communes congolaises partenaires.

A côté des actions de renforcement des capacités plus techniques dans le domaine de l’état civil/population (délivrance des actes, archivage, recensement), la réflexion s’est aussi ouverte à des dimensions plus transversales, comme le management des ressources humaines et financières, qui devraient contribuer à un renforcement de la gouvernance dans les communes congolaises.

Une évolution marquante du Programme de CIC en RDC pour la phase à venir concerne les engagements pris quant à la mise en place d’une plus grande dynamique collective, coordonnée à l’échelle des 14 partenariats et 17 communes congolaises concernés.

Notons enfin que nos Associations, accompagnées d’un Bourgmestre congolais et de représentants de l’Ambassade de Belgique, ont été reçues en audience, avant l’atelier de programmation, par le Vice-Premier Ministre et Ministre de l’Intérieur, Son Excellence Evariste Boshap. Pour les acteurs concernés par le Programme de CIC en RDC, ce fut ainsi, lors de la réunion, l’occasion d’évoquer les initiatives menées sur le terrain, tant à Kinshasa qu’à Goma ou à Lubumbashi, et d’échanger sur les difficultés ou les projets à venir.

Rendez-vous est déjà pris pour une prochaine rencontre avec l’Office national de l’Identité et de la Population en vue de présenter ces expériences de terrain en matière de recensement administratif ou d’implémentation du logiciel Etat civil et Population.

Ce premier atelier de programmation lance ainsi la période intense de préparation du Programme de CIC 2017-2021, qui verra l’AVCB et l’UVCW organiser encore 4 autres ateliers similaires au cours des prochaines semaines pour le Bénin, le Burkina Faso (v. ci-après), le Maroc et le Sénégal.

Atelier de programmation belgo-burkinabè, du 25 au 29 avril 2016

Du 25 au 29 avril dernier donc, l’UVCW a à nouveau accueilli, avec un plaisir certain, dans ses locaux de Namur, la plateforme des Communes belges et burkinabè collaborant au sein du Programme fédéral de Coopération internationale communale.

IMG_2272

Il s’agissait ici aussi, à l’instar de la plateforme belgo-congolaise, de déterminer les nouvelles orientations à prendre pour la période 2017-2021, et c’est sans surprise la poursuite des travaux sur les questions d’état civil, déjà embrassés depuis 2014, qui a été plébiscitée, eu égard à l’enjeu fondamental que représente l’accès à la citoyenneté dans cette démocratie naissante. A noter qu’ont également participé à toutes les sessions de travail deux cadres de la Direction nationale de l’Etat civil. L’Etat burkinabè se lançant lui-même dans une grande opération de modernisation de l’état civil , il était essentiel que les décisions prises par les Communes s’articulent pleinement avec la Politique nationale en la matière, et nous ne sommes pas peu fiers – car c’est aussi une première – que des autorités nationales marquent un tel intérêt pour le Programme de CIC, en désignant notamment les 7 communes burkinabè qui y participent comme communes-pilotes au niveau national et en prévoyant, avec le soutien de l’UVCW, une collaboration rapprochée et structurelle avec ces dernières.

C’est ainsi qu’à un horizon de 5 ans, les Services d’Etat civil de ces communes se fixeront comme objectif d’être capables d’enregistrer l’ensemble des faits d’état civil (notamment au travers de la reprise informatique complète des actes existants, doublée d’une actualisation systématique), d’encourager la déclaration de ces derniers, d’en organiser à long terme la conservation des actes ainsi que le transfert des données qui en sont extraites aux pouvoirs publics. Et concrètement, il est attendu de cette opération que:

  1. les capacités organisationnelles de l’ensemble des acteurs et des structures du Système d’Etat civil soient renforcées;
  2. le personnel des Services impliqués dans le développement de l’EC dispose des infrastructures et du matériel, soit motivé et capable d’exécuter et d’expliquer son travail et la raison de celui-ci;
  3. l’ensemble des acteurs et structures du Système d’Etat civil soient informés et sensibilisés sur l’importance de ce dernier pour contribuer à un accroissement d’au moins 50 % des déclarations et d’enregistrement systématiques des faits d’état civil.

De grandes ambitions donc pour les partenariats belgo-burkinabè qui, comme à leur habitude, ne ménageront pas leurs efforts pour que l’état civil au Burkina Faso puisse faire ce saut quantitatif et qualitatif, condition sine qua non tant à des élections libres qu’au développement organisé de politiques communales au bénéfice des citoyens.

Coopération au développement en Wallonie et Stratégie wallonne pour le développement durable: le CWBCI remet son avis au Gouvernement wallon

Le Conseil Wallonie-Bruxelles de la Coopération internationale (CWBCI) – dont l’UVCW est un membre très actif – a en effet été invité à remettre aux Ministres-Présidents de la Wallonie et de la Fédération Wallonie-Bruxelles un avis sur le projet de décret relatif à la Coopération Wallonie-Bruxelles au développement d’une part, et a émis un avis d’initiative, à l’ensemble des Ministres du Gouvernement wallon, concernant la deuxième Stratégie wallonne de développement durable (SWDD) d’autre part.

Le premier avis consiste en la contribution du CWBCI au projet de décret relatif à la coopération au développement que les Ministres-Présidents des Gouvernements de la Fédération Wallonie-Bruxelles et de la Wallonie ont l’intention de soumettre à leurs Parlements respectifs avant la fin de cette année civile.

Elle développe les lignes directrices que le CWBCI estime devoir se retrouver dans le futur décret sur la coopération au développement Wallonie-Bruxelles, en réinsistant par ailleurs sur son souhait d’être consulté sur le texte de l’avant-projet de décret au moment où celui-ci sera élaboré.

S’agissant de la deuxième Stratégie wallonne de développement durable (SWDD), approuvée en première lecture par le Gouvernement wallon fin 2015, le CWBCI a souhaité émettre un avis d’initiative dans le cadre de la consultation populaire lancée par le Ministre Carlo di Antonio le 23 février 2016.

Le projet de stratégie, qui se base sur le décret du 27 juin 2013 relatif à la stratégie wallonne de développement durable, met l’accent, en lien avec les 17 Objectifs de développement durable (ODD) adoptés au Sommet des Nations Unies en septembre 2015, sur:

  • la satisfaction des besoins et l’amélioration de la qualité de vie en Wallonie aujourd’hui, demain et dans le reste du monde;
  • le renforcement de l’autonomie alimentaire, en énergie et en ressources afin de rendre la Wallonie plus résiliente, à y créer des emplois locaux, à diminuer ses impacts négatifs sur l’environnement et à générer une prospérité mieux partagée.

N’ayant pas été consulté lors des précédentes phases de consultation, le CWBCI a souhaité émettre un avis d’initiative dans le cadre de la mission consultative qui lui a été confiée dans l’élaboration et la mise en oeuvre des politiques développées avec ou à l’égard des pays en développement.

Déjà 3 nouvelles Communes wallonnes signataires de la Convention des Maires pour le Climat et l’Energie en 2016!

Les Communes d’Awans (Province de Liège), Gedinne (Province de Namur) et d’Ottignies-Louvain-la-Neuve (Province du Brabant wallon) ont en effet dernièrement adhéré à la Convention des Maires pour le Climat et l’Energie, venant ainsi s’ajouter aux 17 Communes wallonnes qui y avaient adhéré dans le courant de l’année 2015 et portant à 241 en tout le nombre de Communes belges aujourd’hui signataires de cette Convention.

Celle-ci rassemble, pour rappel, des milliers d’autorités locales et régionales dans toute l’Europe, désireuses de s’engager volontairement dans la mise en œuvre des objectifs européens fixés en termes de climat et d’énergie sur leur territoire, et ce depuis 2008, année de son lancement.

Le 15 octobre 2015 a été lancée la Nouvelle Convention des Maires pour le Climat et l’Energie, « fusion » de la précédente Convention et de son initiative sur l’adaptation au changement climatique, Mayors Adapt, les nouveaux signataires s’engageant désormais à réduire leurs émissions de CO2 d’au moins 40% d’ici à 2030 et à adopter une approche intégrée visant à atténuer le changement climatique et à s’y adapter.

APPELS A PROJETS

Programme de cofinancement de projets de coopération décentralisée dans les pays en développement (WBI)

L’appel à projets 2016 de Wallonie-Bruxelles International en matière de coopération décentralisée est paru.

Cet appel a, pour rappel, pour but d’encourager un partenariat durable et à effets multiplicateurs entre acteurs éligibles de Wallonie-Bruxelles (villes, communes, provinces, etc.) d’une part, et leurs partenaires d’un ou plusieurs pays en développement d’autre part (Bénin, Burkina Faso, Burundi, République démocratique du Congo, Haïti, Maroc, Palestine, Rwanda, Sénégal, et en son titre de pays de « coopération pilote », la Tunisie).

Nous attirons votre attention sur le fait que, contrairement aux années précédentes, WBI ne s’entourera plus d’un Comité d’avis composé des acteurs du secteur (dont l’UVCW) et procèdera seule à la sélection. Nous sommes donc à votre disposition pour tout conseil que vous souhaiteriez dans l’élaboration de votre dossier (en vous invitant toutefois, si vous souhaitez que nous en fassions une relecture complète, à nous le communiquer un minimum de temps avant la deadline): Service Europe-International – Tél. 081 240 636 – international@uvcw.be

Concours eTwinning de la Fédération Wallonie-Bruxelles

Si vous êtes inscrit sur la plateforme www.etwinning.net et que vous avez mené des échanges eTwinning pendant la période comprise entre le 1er septembre 2015 et le 30 juin 2016, quels que soient la durée de ces échanges, les thèmes traités ou les matières abordées, le nombre de partenaires, d’élèves ou d’activités, vous pouvez présenter vos réalisations au concours pour le Prix eTwinning 2015-2016, avec à la clé 1.250 euros de bons d’achat pour du matériel TIC.

Cette année, un prix supplémentaire sera attribué pour les projets eTwinning Belgica.

Date limite de rentrée du formulaire (à télécharger sur www.enseignement.be/etwinning, rubrique Prix et Labels): 30/06/2016.

La remise des prix eTwinning se tiendra quant à elle à Bruxelles, le 22 octobre 2016, lors d’une cérémonie commune aux 3 Communautés.

Plus d’infos

Pour prendre connaissance de l’ensemble des appels à projets en cours (hors appels à projets spécifiques, repris uniquement dans notre newsletter internationale), nous vous invitons à consulter la rubrique Appels à projets de notre espace International.

RECHERCHES DE PARTENAIRES

Jumelage – Commune d’Avellino (Italie)

La Commune d’Avellino (20.000-100.000 habitants) souhaiterait établir des liens de jumelage avec une commune de Belgique, France, Allemagne, Portugal ou Espagne comptant entre 20.000 et 100.000 habitants, dans les domaines suivants: patrimoine, sport, développement durable, agriculture et affaires rurales. Les langues de communication privilégiées sont: le français, l’anglais, l’italien, l’espagnol et l’allemand.

Plus d’infos

Jumelage – Commune de Myhalky (Ukraine)

La Commune de Myhalky (< 1.000 habitants) souhaiterait établir des liens de jumelage avec une commune de Belgique, Royaume-Uni, Pologne, France ou Suisse comptant entre 1.000 et 5.000 habitants, dans les domaines suivants: jeunesse, sports, développement durable, développement économique local, agriculture et affaires rurales. Les langues de communication privilégiées sont: l’anglais, le polonais, l’ukrainien et le français.

Plus d’infos

 

Plus de recherches de partenaires à travers toute l’Union européenne en vous rendant sur le portail Twinning du CCRE!

Coopération décentralisée – Commune de Sessene (Sénégal)

La Commune de Sessene (30.942 habitants) souhaiterait établir des liens de coopération avec une commune wallonne dans les domaines suivants: culture, environnement, jumelage, santé publique.

Plus d’infos

Coopération décentralisée – Commune de Bloléquin (Côte d’Ivoire)

La Commune de Bloléquin (71.131 habitants) souhaiterait établir des liens de coopération avec une commune wallonne dans les domaines suivants: emploi, jeunesse, jumelage, santé, éducation/formation.

Plus d’infos

Coopération décentralisée – Commune d’Aplahoué (Bénin)

La Commune d’Aplahoué (171.109 habitants) souhaiterait établir des liens de coopération avec une commune wallonne dans les domaines suivants: culture, éducation, environnement, jeunesse, patrimoine, jumelage, ruralité, santé, tourisme.

Plus d’infos

 

Pour prendre connaissance de l’ensemble des recherches de partenaires reçues (hors appels à projets spécifiques, repris uniquement dans notre newsletter internationale), nous vous invitons à consulter notre banque de données de recherches de partenaires.

BON A SAVOIR

Brochure de notre association sœur bruxelloise: « Des projets européens pour ma commune »

L’AVCB (Association de la Ville et des Communes de la Région de Bruxelles-Capitale) vient d’éditer une brochure visant à expliquer et justifier le montage de projets européens, ainsi que de présenter de manière très synthétique les programmes disponibles (pour une présentation plus détaillée des projets européens concernant les autorités locales, nous vous renvoyons au site internet de notre Association: http://www.uvcw.be/espaces/international/europe/189.cfm), la brochure se concluant sur 10 conseils pratiques pour préparer au mieux une commune à se lancer dans cette aventure.

Si l’ensemble des informations ne concernent pas forcément les communes wallonnes, cette intéressante brochure vous apportera néanmoins un rapide tour d’horizon des possibilités qui s’offrent à votre commune en matière de cofinancements européens.

Télécharger la brochure

Parlons d’Europe avec les pouvoirs locaux!

Le Comité européen des Régions (CdR) invite les citoyens à participer à des événements locaux pour parler d’Europe.

Les événements locaux organisés doivent:

  • faire participer les citoyens;
  • contribuer aux travaux législatifs du CdR au travers de débats locaux;
  • favoriser l’échange de connaissances et de bonnes pratiques;
  • renforcer la coopération avec les autres institutions de l’UE.

Si votre Commune désire organiser un tel événement en 2016, nous vous invitons à parcourir la page du site du Comité des Régions qui y est dédiée (N.B: la proposition soumise doit l’être au moins 3 mois avant la date de l’événement proposé).